Journée des mamans ayant un enfant handicapé

Fil des billets - Fil des commentaires

samedi 30 mars 2019

JDM 2019 Dijon

Une trentaine de mamans d’enfants différents ont passé ensemble la journée du 30 mars dans les locaux de l’église de la Visitation à Chevigny Saint Sauveur, le 30 mars dernier.

L'écoute du témoignage

Elles répondaient à l’invitation de l’OCH (Office Chrétien pour les personnes handicapés ou malades) qui propose cette journée dans une dizaine de villes de France.
Pour la Bourgogne Franche-Comté, elles répondaient surtout à Sylvie, cheville ouvrière et âme de cette journée. Depuis 4 ans elle s’est entourée d’une petite équipe dynamique et chaleureuse qui prépare et pense les moindres détails pour faire de cette journée à la fois une parenthèse bienfaisante et un repère qui continue à les soutenir dans leur vie quotidienne souvent si dure.

De fait, beaucoup attendent à présent ce rendez-vous, appellent ou envoient un message lorsqu’elles ne peuvent revenir, invitent d’autres mamans de leur entourage. L’amitié et la solidarité sont palpables dès leur arrivée ; les « anciennes » se retrouvent avec chaleur, les nouvelles venues sont accueillies par les « petites mains », bénévoles qui veillent à ce que chacune se sentent bien tout au long de la journée.

L'accueil

Le temps fort qui lance la rencontre est le témoignage d’une maman sur le thème choisi. Cette année, Laure Templier, maman de trois enfants, dont Paul, souffrant d’une hémophilie sévère (22 ans actuellement) nous livre son expérience, sa réflexion et ses secrets pour découvrir que, même emprisonnée dans cette réalité bien souvent insupportable de la maladie ou du handicap de son enfant, on peut découvrir et ouvrir des espaces de liberté : choisir de ne pas se raidir dans la douleur mais l’accueillir avec douceur, passer de l’humiliation à la bienveillance, apprendre à faire confiance, continuer à s’émerveiller du bon, du vrai dans sa vie, s’ancrer dans l’instant présent et dans la foi ( même si toutes ne sont pas croyantes ou sont de confessions différentes) .

Ensemble

Ce témoignage ouvre et libère la parole personnelle en atelier avec l’aide d’une bénévole, professionnelle de l’écoute. L’échange se prolonge de façon plus informelle mais non moins authentique pendant le repas, autour du café gourmand, dans le « coin papote », sur une chaise longue au soleil du printemps, dans les interstices des ateliers proposés l’après-midi où chacune choisit ce qui lui convient, détente, créativité et/ou réflexion spirituelle. Le père Claude Andriot est présent tout au long de la journée et disponible à celles qui souhaitent le rencontrer.

Toutes ensemble

Au moment du départ, un petit cadeau bien-être est remis à chacune pour rappeler cette nécessité de prendre aussi soin de soi pour pouvoir mieux prendre soin de son enfant et de ses proches. Restent les petits papillons sur lesquels ont été écrits les prénoms de tous les enfants. Ils seront confiés à la prière des moines de La Pierre qui Vire… jusqu’à l’année prochaine… Marie Pascale, une petite main

samedi 24 mars 2018

JDM 2018

Toutes ensemble

Une journée spéciale pour les mamans d’enfants différents, handicapés ou malades, c’est ce que propose L’OCH (Office Chrétien des personnes handicapées) dans différentes villes de France. A Dijon, c’est la troisième année que cette rencontre a pu avoir lieu, grâce à l’énergie d’une petite équipe de bénévoles.

Présentation

Ce samedi 24 mars, elles sont une trentaine de Mamans à avoir répondu à l’invitation. Elles sont venues de Côte d’Or, mais aussi du Jura, du Doubs et même du Cameroun !!! Beaucoup ont déjà participé à cette journée les années précédentes. Et elles sont revenues, comme à un rendez-vous attendu, seules ou accompagnées d’une amie hésitante, qu’elles ont su convaincre de tout laisser, pour s’octroyer le luxe exceptionnel de cette journée un peu hors du temps.

C’est en effet une journée pour elles, pour souffler, pour partager ce qui fait leur quotidien souvent douloureux, pour dire aussi leurs joies, pour pleurer si les larmes viennent et pour se détendre et rire ensemble.

Travailler ensemble

D’âge, de milieu social, de cultures et de croyances diverses (deux mamans musulmanes), elles se reconnaissent : elles partagent toutes la même expérience qui continue à les transformer en profondeur : vivre avec un ou plusieurs enfants différents, les élever jour après jour, les aimer envers et contre tout. C’est ainsi qu’après avoir écouté le témoignage très personnel et bouleversant d’Anne Benard, sourde de naissance, maman de trois enfants dont un jeune autiste, une participante s’exclame : « J’ai eu l’impression qu’elle racontait mon histoire ! »

Témoigner

De fait, au cours des ateliers, il se crée un climat de confiance qui permet à chacune de se dire en toute liberté, d’écouter la parole des autres et de se sentir entendue et respectée. Le thème choisi cette année avait pour certaines quelque chose de déroutant, et même de provoquant : « Ma vie, quelle fécondité ? ». Ce qui pourrait fleurir n’est-il pas étouffé au milieu des difficultés de tous ordres auxquelles il faut faire face quotidiennement ? Cependant, quel magnifique bouquet a pu être composé à partir de toutes ces expériences de vies à la fois si différentes et si proches, fleurs d’espérance au-delà de l’espoir, fleurs de joie fragile, fleurs d’amour incroyable !

Partager

Après ces moments de partage intenses et riches d’émotion, les ateliers détente étaient essentiels. Chacune avait choisi ce qui lui convenait : relooking, couture, chant ou sophrologie, petit exemple de ce «temps pour soi» qu’il est si difficile de dégager dans la bataille quotidienne. En repartant avec son petit pot de terreau et ses graines de capucine, cadeau symbolique de cette journée, une participante a exprimé ce que chacune ressentait : « Je ne suis pas seule. Cette journée m’a redonné du tonus, la force de continuer à aller de l’avant. » Et la chaleur des « Au revoir » témoignait du prix de cette rencontre et du désir de la prolonger … en attendant le rendez-vous de l’année prochaine.

Des échanges en dehors des ateliers

Marie-Pascale VALLET-DIEBOLT, petite main

samedi 25 mars 2017

Journée des mamans (JDM) – OCH – Samedi 25 mars 2017

présentation JDM Dijon 2017

Samedi 25 mars dernier se tenait, sous un ciel bleu et un soleil radieux, la « Journée des mamans », organisée par l’OCH. Une trentaine de mamans d’enfants porteurs de handicaps divers se sont retrouvées pour partager sur leur quotidien, leurs joies et leurs souffrances. Des mamans d’âges et de situations différents. Après un temps d’accueil chaleureux de chacune autour d’une table garnie de café bien chaud et viennoiseries, elles ont pu écouter le témoignage d’une autre femme, Viviane, ayant vécu le handicap d’un enfant. La journée s’est poursuivie avec plusieurs moments en petits groupes : un temps de partage autour de ce témoignage, un atelier détente et un thème de réflexion. Un repas assis, autour de belles tables, où chacune était servie, ainsi qu’un goûter offraient des moments de détente et de relâchement. Si le thème de la journée était « Ma vie, mes envies », les échanges se sont vite orientés vers la difficulté du quotidien et le mot « envies » a été remplacé par celui de « besoin ». Il y a un stade de fatigue et de solitude où il est presque déplacé de parler d’envies : vient d’abord une nécessité, celle d’être soutenue, épaulée, encouragée et d’avoir une aide afin de prendre une heure pour soi. Des échanges chargés d’émotions, des situations extrêmement douloureuses pour certaines, évoquées avec beaucoup d’humour parfois et accueillies toujours avec une immense bienveillance et une absence totale de jugement. Les ateliers détente dans l’après-midi ont permis aussi de décharger les poids et de prendre réellement un temps pour soi : méthode Vittoz, chant, couture, séance maquillage ont été ponctués de grands éclats de rire et de petites discussions dans la joie d’être tout simplement ensemble. Un temps de prière était aussi proposé à la fin de la journée pour celles qui le souhaitaient, où chaque enfant a été déposé et chaque maman confiée. Enfin, chacune est repartie avec un petit cadeau fait main, leur rappelant combien elles sont uniques et précieuses, ces mamans qui portent parfois seules dans le quotidien leur enfant atteint d’un handicap, combien elles sont belles et courageuses. Cette journée n’était pas une journée de lamentations : sans que rien de la dureté de leur vécu ne soit nié, cette journée a été marquée par la joie et l’humour, la simplicité et la vérité des échanges, enfin par la communion entre toutes ces femmes, et leur confiance si particulière. Merci à elles. Blandine Mopty, petite main à la JDM Dijon

Les bénévoles de la JDM Dijon 2017

vendredi 11 mars 2016

11 mars 2016: Journée OCH des mamans ayant un enfant handicapé ou malade, à Dijon

Un groupe de mamans de l’ASJSA a organisé pour la première fois à Dijon la journée OCH des mamans ayant un enfant handicapé ou malade. Une belle journée de partage, de joie, de rire, de larmes avec le témoignage de Béatrice Lefebvre, maman de Victor, jeune trisomique à tendances autistiques. Une journée entre femmes, sans enfants, sans conjoint. Une journée pour déposer le fardeau, pour se poser, pour déposer les réalités du quotidien, partager, chercher un nouvel équilibre. Des thèmes de réflexions, des temps de partage, des ateliers « détente » ont rythmé la journée.

Une maman : Toujours bien surbookée dans toutes mes journées, je n’avais pas encore pris le temps d’écrire un petit mail de remerciement suite à cette journée des mamans. Alors, voilà, je prends le temps, car j’ai vraiment apprécié cette journée entre mamans d’enfants extraordinaires. Ce fut une journée très bien organisée de belles rencontres. Votre accueil était vraiment parfait, tant du côté relationnel, que du côté organisationnel. J’ai apprécié cette sensation d’avoir été « chouchoutée », avec toutes ces petites gourmandises qui font tellement du bien, ainsi qu’avec ces mots gentils que vous nous avez adressés, ces ateliers bien organisés (j’ai beaucoup aimé la méthode Vittoz que j’aimerais pouvoir pratiquer), et ce petit présent au moment du départ (le petit pot avec des herbes), qui, lorsque je le vois dans ma cuisine, me rappelle cette douce journée! Bref, je vous remercie de tout mon cœur d’avoir osé organiser une telle journée, et j’attends maintenant avec impatience celle de l’année prochaine…Merci de transmettre toutes mes amitiés à toute « l’équipe » ! 

Une bénévole : Merci de nous avoir associées à cette journée, je reste très touchée par plusieurs choses, dont la conférence, mais aussi la souffrance de certaines mamans. J’ai beaucoup aimé vous donner ce petit coup de main, avec votre équipe qui a sans doute beaucoup travaillé avant ! Si vous avez besoin une autre fois, n'hésitez pas à me demander.