Semaine d'été partagée

Fil des billets - Fil des commentaires

dimanche 11 août 2019

Rencontre d'été 2019

La rencontre d’été de l’ASJSA a eu lieu cette année du 5 au 11 août. Sept jeunes personnes trisomiques étaient de la partie. Des anciens : Clémence, Marie, Philippine, Alban, Augustin, William qui reviennent d’année en année et Foucauld qui participait pour la première fois.

Déguisés, avr. 2019 Une partie de l'équipe

La joie des anciens à se retrouver n’a rien enlevé à celle d’accueillir Foucauld qui a vite pris sa place dans le groupe et qui a permis aux garçons d’agrandir leur bande de joyeux et gais lurons ! Même vécu du côté des animateurs ! Les anciens, Clémence, Esther, Héloïse, Marie et Augustin ont accueilli Margot. La mayonnaise a vite pris entre eux aussi. Ils ont su en toute délicatesse se compléter, s’écouter, mettre en valeur les dons de chacun.

Tous ensemble

Les journées étaient rythmées entre : Activités de service : préparation des repas, mise de table, débarrassage, vaisselle Temps de création et de réflexion : Les jeunes ont confectionné un tableau des sentiments qui leur permettaient en fin de journée de partager leur ressenti et leurs souhaits avec l’animateur qu’ils avaient choisi. Ils ont également fabriqué des bougies et des oreillers qu’ils ont eux-mêmes décorés ! Mais aussi, des temps de jeux, une journée tandem et pique-nique, un après-midi à Dijon pour enregistrer à RCF des témoignages qu’ils avaient préparés (témoignages qui passent cette année dans l’émission « Handicap et société »),

RCF

la grande chasse au trésor organisée dans Pontailler avec la participation des commerçants qui détenaient des énigmes du message secret,

Chasse au trésor

les 21 ans de Phiphi et la soirée crêpes et dansante, des moments musicaux avec Marie à la flûte traversière, Clémence au djembé, William à la guitare et surtout Foucauld au piano et à la batterie, le tout vécu dans l’amitié, les rires, la bonne humeur et avec beaucoup d’humour ! Et s’il y avait un message pour représenter la rencontre de cet été ce serait le refrain chanté par Foucault et repris en chœur par tous : « Allumez le feu » !

Feu de l’amitié, Feu de la rencontre, Feu de la joie, Feu du partage

dimanche 2 septembre 2018

Rencontre semaine d'été 2018

Six jeunes trisomiques se sont retrouvés à Pontailler sur Saône pour vivre la rencontre d’été de l’ASJSA. Ils se connaissaient déjà et la joie de se retrouver a été partagée par tous. Leur connivence et leur humour ont rythmé ces sept journées. Au programme : activités manuelles, musique, jeux,

Jeux

préparation des repas, repas partagés,

Repas festif

tisane et prière du soir mais aussi des temps forts comme les 20 ans de Philippine, les interviews sur leur vie que les jeunes ont enregistrées dans les locaux de RCF Bourgogne à Dijon,

enregistrement RCF

la chasse au trésor qui a permis de mettre en valeur leur sens du respect de l’autre et de l’unité, le parcours en vélo-rail

Vélo-rail

et les dégustations de mûres sauvages... Cette année, Clémence et Esther sont venues agrandir le groupe des animateurs et rejoindre ainsi Héloïse, Marie et Augustin présents depuis plusieurs années.

animateurs

La présence de ces cinq jeunes ont permis à nos amis trisomiques de vivre une rencontre pleine d’écoute de vérité et d’amitié partagé.

Tous ensemble

Sans eux cinq la rencontre n’aurait pas eu lieu et sans leur regard et leur naturel, elle n’aurait pas été de cette qualité. Merci à eux ! Les enregistrements des interviews et témoignages de cet été passeront sur RCF-Bourgogne dans « Handicap et société », émission diffusée le jeudi à 11h05 et le vendredi à 19h15. Nous aurons la joie d’entendre nos amis mais aussi Esther et Marie, deux animatrices ainsi que la maman de Marie et la grand-mère de Clémence et Augustin. http://www.rcf.fr/

dimanche 13 août 2017

Camp d'été 2017

Les jeunes du camp d'été 2017

C’est Marie, une fidèle animatrice du camp d’été de l’ASJSA (présente depuis 2 ans) qui a trouvé trois jeunes animateurs pour compléter l'équipe 2017: Manon, Héloïse et Augustin, trois jeunes animateurs qui ne se connaissaient pas, qui sont venus car ils avaient tous du temps de libre pendant leurs vacances et qu'ils étaient prêts à découvrir la trisomie et à vivre un temps avec des personnes trisomiques. Le résultat a été une réussite, une rencontre entre des jeunes dits normaux et des jeunes dits trisomiques, une rencontre qui s'est faite sur la différence, une différence reçue comme une richesse.

Marie à la cuisine

Une unité, une écoute, un partage naturel des responsabilités. Tous les soirs, les animateurs se retrouvaient pour mieux comprendre les paroles, les comportements des jeunes et pour voir quelle aide leur apporter le lendemain et quelle attention particulière donner à chacun.

En marchant

Les jeunes trisomiques, Astrid, Clémence, Marie, Alban, Augustin et William ont eux aussi apporté leur humour, leur attention et leur joie de vivre. Le matin : des activités calmes, presque toujours accompagnées de musique. Avec sa belle voix Manon transformait tout ce qui se vivait en temps de louange et de joie.

en tandem

L’après-midi : des jeux en équipes, un grand jeu qui s’est terminé par une chasse au trésor dans le parc de la mairie, la visite de la caserne des pompiers avec la possibilité pour chacun d’éteindre un feu de poubelle, la rencontre et les jeux de société avec les personnes âgées de la maison de retraite de Talmay, la journée tandem et vélos en bord de Saône et la soirée dansante.

A la caserne des pompiers A la manoeuvre de la lance à incendie

Sans oublier les préparations des repas, les repas et tous les temps partagés à vivre ensemble.

Préparation du repas

Et pour finir, le grand repas de fête avec crêpes et cidre et l’interview de RCF pour le journal du soir !

dimanche 14 août 2016

Camp d'été 2016

Tous ensemble

Du lundi 8 au dimanche 14 août, six jeunes trisomiques de 16 à 29 ans ont partagé un temps de vie ensemble à Pontailler sur Saône entourés par trois jeunes femmes, Caroline, Marie et Mathilde. Six personnalités très différentes, venues de Besançon, Beaune, Paris, Dijon, Pontailler sur Saône.

Les Garçons

Au programme, une attention portée personnellement à chaque jeune, des ateliers divers avec réalisation de tableaux, de cartes postales, de repas, une journée pour se promener en vélo-rail et pique-niquer, des promenades, des grands jeux en équipe, une chorégraphie, tout cela accompagné en chanson et en musique par Caroline et Mathilde…Un temps fort de vie ensemble, sans faux semblant avec un projet personnel pour chacun, un travail d’écoute de l’autre et de soi-même. Un temps pour grandir et partager.

Et les filles

dimanche 16 août 2015

Camp d'été 2015

Un temps de vie ensemble à Pontailler sur Saône. Six personnalités très différentes, venues de Besançon, Beaune, Paris, Dijon, Pontailler sur Saône. Six personnalités avec leur histoire, leurs habitudes de vie, mais aussi avec cette si grande tendresse qui caractérise les personnes trisomiques malgré les épreuves traversées par beaucoup d’entre elles. Les journées ont été bien remplies grâce aux activités préparées par Sylvie et Caroline. Chacun a mis la main à la pâte pour essuyer la vaisselle, mettre la table, ranger les affaires.

Des réalisations très branchées

Au programme, réalisation de tabliers, de balais, de cartes postales, ateliers cuisine, visite des grottes de Bèze, promenades, jeux, chansons accompagnées à la guitare, etc. Mais, surtout, cette confrontation des différences : chacun qui arrive avec son passé et qui accepte d’écouter l’autre, de le rencontrer, de partager un peu de ses joies et de ses peines.

Avec les animatrices

Six jeunes trisomiques qui portent chacun leur handicap : la difficulté à lire ou à écrire ou même à parler pour certains ; les problèmes d’allergie, de poids ou de régime alimentaire pour d’autres. Le chromosome 21 supplémentaire n’est pas apparu comme quelque chose en moins mais comme une richesse en plus, une façon différente de voir la vie, une façon différente de vivre ensemble en mettant la priorité sur la relation à l’autre et non sur la seule réussite matérielle ou professionnelle. Une semaine où nos priorités habituelles sont chamboulées, où l’on est obligé de sortir de soi-même pour accepter de rencontrer l’autre. Et si c’était cela : découvrir notre véritable humanité !

Un temps de défoulement pour certains

dimanche 17 août 2014

Camp d'été 2014

Le camp d’été a eu lieu cette année au prieuré de Chauvroche (lié à l'abbaye de la Pierre Qui Vire) dans les Vosges Les repas étaient pris avec les frères et les hôtes de l’abbaye. Le lieu était propice à de belles promenades dans le massif vosgien .Les jeunes ont apprécié la journée festive du 15 août et les soirées jeux. Ils ont pu vivre un temps fraternel de partage et de rencontre.

A la cuisine

dimanche 18 août 2013

Camp d'été 2013

Le camp d'été a eu lieu à l'abbaye de la Pierre qui Vire dans le Morvan. Repas pris avec les hôtes mais aussi avec les moines, rencontre avec frère Jean-Louis, atelier « poterie » avec frère Yvan, découverte de l’abbaye et de ses alentours, service « jardinage », promenades, veillée avec les guides autour d’un feu de camp.

Sous les sapins

Les jeunes trisomiques sont sortis de l’ordinaire pour vivre quelque chose de nouveau et être exigeants avec eux-mêmes. Les encadrants ont été obligés de s’oublier eux-mêmes pour se mettre au service. Tous ensembles, ils ont construit quelque chose d’unique, ils ont partagé et réfléchi. Bref, ils ont vécu une véritable aventure.

Tous ensemble

Ce camp a permis de présenter aux personnes rencontrées (les retraitants de l’abbaye, une troupe de guides), le visage complexe mais rayonnant des personnes trisomiques. La rencontre change le regard. La différence ne disparaît pas mais elle devient accessible. L’autre n’est plus l’inconnu, il a désormais des traits, un visage, un sourire.

dimanche 12 août 2012

Camp d'été 2012

Le groupe

En août, quatre jeunes hommes trisomiques et trois jeunes hommes scouts ont partagé une semaine de vie commune à Pontailler sur Saône. Au programme : des veillées, des nuits sous la tente, des repas préparés ensemble et des activités de bricolage, une rencontre avec frère Daniel à l’abbaye d’Acey. Chacun a appris à découvrir non seulement les limites de l’autre, ses handicaps, mais également ses dons et ses qualités. Si les valeurs scouts ont structuré ce temps de vie commune avec le partage des tâches, le respect de l’autre et la volonté de se dépasser, les qualités trisomiques ont aussi été bien présentes avec la joie de vivre, les chants et surtout le désormais typique sens de l’humour. Un mélange un peu détonnant mais qui a produit un réel feu d’artifice pour la joie de chacun, scouts et jeunes adultes trisomiques. Cette rencontre faisait suite à la journée organisée en mai par l’ASJSA sur l’insertion professionnelle des jeunes adultes trisomiques. Aujourd’hui comme hier, ils nous révèlent le visage d’une humanité où la réussite n’est pas seulement l’argent que l’on gagne ou les examens que l’on réussit, mais où l’humanité c’est aussi être attentif à l’autre, l’aider à progresser et partager un moment de sa vie.

A la veillée